Confepsylons

L'apport des méthodes psychocorporelles

dans la gestion du stress

 

La conférence
   L’homme du XXIème siècle est un homme pressé, volant d’une urgence à l’autre, branché en permanence sur différents réseaux par les prothèses informatiques.  Quand la « lutte des places » prend le relai de la « lutte des classes », l’individu contemporain doit en permanence faire la preuve que la place qu’il occupe est celle qu’il mérite. Du « Just do it » au « je m’expose donc je suis », le corps  est le vecteur de cette idéologie de la maîtrise de soi et de son destin. Les pratiques extrêmes dans différents champs traduisent cette quête de sens où l’individu met en jeu sa vie (symboliquement ou réellement) pour se sentir exister.
  Paradoxalement, mais « justement », c’est dans ce contexte que s’ancrent d’autres formes de « retour au corps » comme alternatives au stress et à l’anxiété. Les méthodes psychocorporelles, entendues comme des approches reliant le corps et la psyché,  répondent à une préoccupation de santé physique et mentale ; au-delà de l’effet de mode et du marché qui les accompagnent. L’exemple du protocole de la « pleine conscience » ou Mindfulness, objet de nombreuses expérimentations visant à prouver son efficacité, donnent des pistes sur l’apport de ces démarches.

         

La conférencière

Gisèle Lacroix  s’intéresse depuis une trentaine d’années aux pratiques corporelles et sportives innovantes ou « émergeantes », d’un point de vue socio-ethnologique. Ses recherches interrogent aujourd'hui le rapport Corps – Normes – Santé – Société. Comment se conçoit la consommation de la corporéité aujourd’hui sous l’angle du bien-être, du mieux être ou à visée thérapeutique ? Comment interagissent les usages sociaux du corps dans ces pratiques et les manières de dire, de penser, d’agir et d’être ensemble de la société contemporaine ?  

       

Téléchargements

le diaporama

la vidéo

les ouvrages en lien avec la conférence

les publications scientifiques en lien avec la conférence

 

Un souvenir

       

 

Remerciements

Sylvain Agier, Paquito Bernard, Corinne Crespe, Jérome Maître, Grégory Ninot, Michel Nogues, Delphine Paccard, Mathieu Pardell, Jean-Claude Reuzeau, Jean-Claude Rousson et les services techniques de Saint-Charles. 

      

 

 

 

 

 

  

 

 

    

 

     

   

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour

Productions